Les 5 dimensions essentielles du leadership

de | 17 janvier 2017

Les 5 dimensions essentielles du leadership

La mondialisation croissante, le récent effondrement financier, la profonde insécurité concernant l’emploi et la technologie toujours plus envahissante, ont créé un climat d’incertitude grandissante et un besoin pressant pour de nouvelles directions et un leadership efficace.

 Or dans de très nombreuses organisations un leadership inspirant fait défaut, affaiblissant les entreprises, les rendant moins performantes et menaçant même leur survie (1).

La bonne nouvelle, c’est qu’à travers les entreprises qui fonctionnent bien, nous avons pu identifier les composantes d’un leadership efficace.

Alors qu’est-ce que le leadership? Quelles sont ses dimensions clés? Et le leadership peut-il être appris?

 Cinq dimensions essentielles

 Etant donné sa place prédominante dans notre vie, il n’est pas surprenant qu’énormément de recherches et publications ont été dévouées au leadership: plus de 100’000 livres sur le sujet sont référencés sur Amazon et plus de 5 millions de liens s’affichent dans Google.

De toute évidence, identifier les caractéristiques essentielles du leadership dans cette masse de données représente un défi non négligeable! Cependant, cinq dimensions clés ont émergé, car elles font partie de la majorité des définitions du leadership: vision, Q.I., Q.E., créativité et courage. Toutes apparaissent nécessaires pour réussir en tant que leader.

 Imaginez un pentagone dont les 5 axes sont tous interconnectés, et au centre, la personnalité du leader.

Vision

 Une vision qui inspire représente une caractéristique indispensable du leadership. Proposer des buts dignes d’intérêt à atteindre joue un rôle central.

Il est crucial que l’étape finale désirée soit présentée avec conviction et passion afin de motiver les personnes concernées à suivre et de les inciter à agir.

Une vision convaincante est typiquement associée à une stratégie qui définit clairement les objectifs, les priorités en jeu et les moyens à utiliser, tout en soulignant la collaboration et le travail d’équipe à mettre en œuvre pour atteindre les mêmes buts.

Une vision fructueuse est orientée vers l’avenir et fait appel à l’innovation et aux changements nécessaires. Elle identifie des problèmes actuels, ainsi que des besoins non satisfaits et propose des solutions constructives qui engagent l’ensemble des personnes concernées.

Compétences intellectuelles et techniques

 Les leaders n’ont pas forcément des connaissances spécialisées dans chacun des secteurs de l’organisation qu’ils dirigent. En revanche, leurs prouesses intellectuelles générales et leur capacité à saisir les connexions et interdépendances entre de multiples facteurs représentent des atouts importants. Leurs compétences analytiques leur permettent d’asseoir leur crédibilité.

En mettant en exergue les forces et compétences des collaborateurs et en leur offrant la possibilité de faire ce qu’ils font le mieux, on obtient de meilleures performances et davantage de satisfaction de la part des collaborateurs (Rath & Conchie, 2009).

Intelligence émotionnelle et sociale

 La prise de conscience de ses émotions et le contrôle de soi-même, ainsi que les compétences interpersonnelles et le management des relations, sont les caractéristiques principales de l’intelligence émotionnelle et sociale (Golement, Boyatzis & McKee, 2013).

En utilisant plus d’un million de profils d’intelligence émotionnelle (QE) dans sa base de données, Bradberry (2) a révélé que les scores QE sont plus élevés en bas de l’échelle de la hiérarchie, tel que superviseur ou manager intermédiaire. Ils sont nettement inférieurs au niveau exécutif, les PDG obtenant les scores les plus bas dans les corporations. Cependant, ceux qui affichent la meilleure performance à l’intérieur de chaque niveau étaient ceux qui présentaient les scores QE les plus élevés.

 En fin de compte, ce sont les humains qui sont à l’origine de la performance. Par conséquent, et sans surprise, ce sont les leaders qui ont une haute estime des autres, qui mettent l’accent sur la collaboration et valorisent des solutions gagnant-gagnant, qui obtiennent les meilleurs résultats.

 Créativité

 L’imagination, des idées originales et l’aptitude à visualiser de nouveaux produits, services et approches plus efficaces sont déterminantes pour le succès de toute organisation. Sans créativité, les entreprises sont incapables de survivre à plus long terme (3).

 « L’innovation différencie le leader du suiveur » Steve Jobs

La capacité d’anticiper des nouveaux besoins, problèmes et tendances dans les affaires et la société – «thinking outside the box» – permet de découvrir de nouveaux marchés. Inciter les collaborateurs à identifier de nouvelles approches, plus efficaces, dans leur travail, contribue au succès des entreprises.

 L’ouverture par rapport à de nouvelles solutions dans tous les secteurs (production, relations publiques, service client, ressources humaines…) est indispensable pour prospérer et rester compétitif dans un environnement qui évolue rapidement et en permanence.

Courage

 Le courage, une dimension clé du leadership, fait souvent défaut chez des individus qui possèdent pourtant toutes les qualités pour être leader: Le courage de prendre en charge une organisation et diriger les autres.

 Conduire le changement, surtout dans une situation de crise quand le leadership est de première importance, comporte des risques. La confiance en soi s’avère alors indispensable, tout comme la capacité à anticiper.

 Le noyau du leadership

 Au centre du modèle du pentagone se trouve les valeurs intérieures du leader, sa personnalité et ses croyances (4).

Des attributs tels que l’intégrité, l’humilité et la fiabilité contribuent à la capacité du leader à influencer les autres.

L’optimisme et les émotions positives du leader ont un grand impact sur l’ambiance au travail. L’état d’esprit positif est contagieux. Il transmet de l’énergie et de l’espoir contribuant à la productivité et au bien-être de l’équipe (5).

 Comportement du leader

 Ce sont les actions des leaders qui déterminent leur efficacité, plus que tout ce qu’ils disent et plus que la personnalité, le style, l’expérience ou l’orientation.

« Ce que tu fais parle tellement fort que je n’entends pas ce que tu dis »

Ralph Waldo Emerson

 Montrer l’exemple, passer des paroles aux actes et modéliser le comportement que l’on souhaite développer chez les autres, impactent la confiance de l’équipe en leur leader et son inclinaison à le suivre.

Exprimer sa reconnaissance, démontrer sa compassion et considération, tenir les employés au courant et leur offrir un feedback régulier et honnête susciteront chez eux la loyauté.

Leur faire confiance, favoriser leur autonomie, ainsi que coacher les membres de l’équipe et développer leur potentiel renforceront le leadership (6).

 Le leadership s’apprend-il ?

 Des études témoignent du fait que le leadership peut s’apprendre et se développer. Mais améliorer ses capacités de leadership exige des efforts intenses et soutenus. Il s’agit de se remettre en question, d’observer, d’analyser, de solliciter des feedback et d’encourager le travail d’équipe.

Toute tentative dans ce sens ne sera couronnée de succès que si elle correspond aux valeurs, à l’identité et aux convictions personnelles du leader. Les personnes qui manquent d’authenticité et d’un pouvoir d’inspiration n’obtiendront pas un succès durable.

Ceux qui cherchent à exceller en tant que leader ont intérêt à prendre en compte chacun des 5 pôles du modèle du pentagone comme le relève la recherche sur les leaders efficaces, ainsi que la description du profil du leader idéal par les employés (6).

 « Si vos actions inspirent les autres à rêver davantage, à apprendre davantage, à faire davantage et à devenir davantage, vous êtes un leader »

John Quincy Adams

 Références

Goleman, D., Boyatzis, R., McKee, A. (2013), Primal Leadership, With a New Preface by the Authors: Unleashing the Power of Emotional Intelligence, Harvard Business Review Press; 10 Aniv. edition.

Rath, T., Conchie, B. (2009), Strengths Based Leadership: Great Leaders, Teams, and Why People Follow, Gallup Press.

  1. /divers_doc/pdf/Ameliorer.la.selection.et.la.formation.des.managers.pdf
  2. http://www.forbes.com/sites/travisbradberry/2015/01/06/why-your-boss-lacks-emotional-intelligence/
  3. https://www.linkedin.com/pulse/20140829165514-15251082-no-organization-can-thrive-without-innovation?trk=mp-reader-card
  4. http://www.mckinsey.com/Insights/Leading_in_the_21st_century/Change_leader_change_thyself?cid=other-eml-alt-mkq-mck-oth-1403
  5. https://www.linkedin.com/pulse/20140802162919-15251082-the-high-cost-of-stress-in-the-workplace?trk=mp-reader-card
  6. https://www.linkedin.com/pulse/find-greater-satisfaction-work-select-right-boss-goldschmid?trk=mp-reader-card

Marcel Lucien Goldschmid, PhD, Directeur, Management Training & Coaching, MTC